mon maroc

actualité des médias au Maroc

03 décembre 2008

Mehdi Foulane l’artiste

 
midou003L’admiration que Mehdi a  pour son père, l’haj Hassan foulane, ne lui a laissé ni le temps ni le choix, quand  au métier qu’il voulait faire.
En effet, Mehdi  foulane  a commencé à l’age  de  10ans   avec  la troupe ’messrah  elhay ‘ un peu plus tard  vers l’age  de  16ans,il se produit dans une série  de  26épisode  ‘zaid nakess’ pour la r t m.
Au cours de la même  année  il tourne   avec  Nasser lehouir une série intitulée  ‘kanou hna’ avec  Dasoukine et Noureddine  bikre.
Mais  Mehdi foulane n’est pas  seulement  un acteur,c’est  un touche à tout ,il est musicien ,d’après ses proches il joue  avec  passion .
Il   s’est occupé  aussi  des  effets  sonores de  quelques pièces  de théâtre, et travaille  comme  deuxième assistant sur  des  séries.
Avec  la gentillesse et le respect   dont il est connu, il a répondu à mes questions.
Q) quels  sont les études  que tu as  suivies ?
R)  je  suis un bachelier  scientifique,et j’ai suivi des études   d’audiovisuel pendant 2ans à  l’ INISMA ,j’ai aussi effectué  plusieurs stages  dont  un en montage  à 2m j’en garde  d’ailleurs de très bons souvenirs .

Q) comment vit le jeune  artiste  foulane Mehdi ?
R)  jeune oui je le suis  puisque je n’ai que 21ans, mais   être un artiste m’interdit  d’être comme tout le monde. Je suis obligé  de faire  de mon mieux  car  je dois  donner l’exemple.

Q) je sais que la plus part de tes amis  sont des musiciens, que  pensez vous de la musique marocaine ?
R) nos artistes  marocains nous offrent   une musique jeune un style international , ils expriment  des choses  que nous ressentons avec  des musiques  de  chez nous  et d’ailleurs  avec  des mots  qui  marquent  l’instant.

Q) quels  sont les  acteurs qui t’ont marqué ?
R) il y en a plusieurs et chacun ou chacune a  une place particulière. Mais mon père a été mon montor, mon prof et mon guide.  Je ne vais pas  citer tout le monde. mais je pense  notamment à Rachid  elouali qui a  une manière  très particulière de  tranquilliser tous le monde  ,de  créer une ambiance  cool au plateau en plus de  son  talent  naturel .
Le duo Ajil abdellilah et Noureddine  bikre sont des oncles pour moi, j’ai appris énormément d’eux et je continu d’ailleurs.
La nouvelle  vague du cinéma marocain, bourré de talent, comme l’acteur Fahd benchemsi véritable caméléon pouvant endosser  tous les rôles.
J’ai eu le privilège de demander  au maistro Rachid elouali
Q) lors de son interview, Mehdi foulane parle de vous avec un immense respect vous qualifiant de parrain qui là toujours encouragé et tranquillisé lors des tournages, comment le trouvez vous comme acteur ?
R) Mehdi foulane est le fils de mon  grand  ami  haj  Hassan foulane,il a beaucoup appris au contact- de son père,notamment ses qualités :rigueur au travail ,le respect des autres .
Mehdi apprend  vite ,il est très  curieux  et surtout  ne fait  jamais  la grosse  tête .je l’apprécies  beaucoup et je crois en ses capacités artistiques ,il a  un grand  avenir devant lui.
Quand au réalisateur  Mourad elkhaoudi qui est en plein tournage, il a pris le temps de répondre à mes questions, je  le remercie solennellement.
mehdi_foulane_le_cercle_de_la_mort

Q) comment avez vous trouvé   foulane  Mehdi l'acteur  lors  de votre collaboration ?
R) J’ai eu Mehdi comme acteur principal dans le film (le cercle de la mort).
Il a parfaitement montré des qualités d'acteur professionnel malgré  la composition du rôle
Q) pensez  vous  que  Mehdi  foulane  tient  de son père ou a  t il son style  son empreinte particulière ?
R) Mise a part la sympathie que j'ai pour son père je peux dire qu'il a hérité le mieux de lui....un esprit comique tout on donnant une originalité de style
Q) est ce que  Mehdi a  eu   vraiment l'occasion  de   montrer son  talent ou  pas encore?
R) Comme plusieurs acteurs Mehdi n’ont pas eu vraiment l'occasion de montrer son talent
Q) Mehdi  foulane est  il  un comique   ou un acteur qui peut  endosser tous les rôles?
R) Dans le cercle de la mort Mehdi a joué avec succès le rôle d'un tueur métamorphosé .cela veut dire qu'il n'est pas seulement comique mais un acteur de tous les rôles

Mehdi  foulane est une  source d’énergie  inépuisable, il peut être sur plusieurs tournages à la fois rentrer  le soir  fatigué mais  toujours le mot gentil pour tous le monde. Aux dernières nouvelles Mehdi va participer  à « chems  lkandil »  avec la grande réalisatrice  Fatima  Boubkdi.
Souhaitons à Mehdi foulane  beaucoup de chance  pour concrétiser  les efforts qu’il ne cesse de faire, et de briller  comme le font  les étoiles  e  nuit d’été.


 

08 novembre 2008

Fehd benchemsi le nouveau visage du cinéma marocain

fehd_benchemsi_2
Fehd  benchemsi, franc à l’aise quand il parle de musique ou de cinéma. Cependant il garde l’humilité  des vrais  artistes.
Issu d’un milieu où l’art et la culture règnent en maîtres, Fehd  benchemsi a fait  des  études  de droit international en France.
Rentré au pays il continua à vivre dans le monde de  la chanson  avec « les purple dolphins » son groupe alors qu’il était étudiant.
Ensuite  en 2003 avec  barry.
Dans  la série elkadia, il travailla comme accessoiriste avec  le réalisateur Noureddine LAkhmari qui lui demanda  de  tourner quelques scènes  en tant  que  serial killer  dans   ladite série. par  la suite  le rôle  qu’il  incarnait pris  plus  d’importance  et c’est le  vrai  départ  vers la célébrité  de  Fehd.
   
Filmographie :

- Derdba : de Yassine Marroccu, court mètrage, 2006
- Al Kadia (ep. 3) : de Nour edine Lakhmari
-Hors -Limites : de Nassim Abbassi, thriller, août 2007
- Mogadiscio Welcome : production Omar Jaoual, documentaire fiction allemand, décembre    2007
- Canada Pronto : de Mohamed Achaour, comédie romantique, février 2008
-Court métragique : de Youssef Britel, court métrage, mars 2008
-Al kadia (ep. 6 et 7) : de Nour edine Lakhmari, thriller policier, mai -juin 2008
- Les Anges de Satan : de Ahmed Boulane, drame, janvier 2007
- Killing me softly : de Alexi Caro, court métrage, septembre 2008
- Robio : de Yassine Fennane, série, septembre 2008 




Fehd  a répondu avec  gentillesse  et générosité aux  questions   que je posais.

Q) est ce que la chanson et  la musique  sont toujours présentes dans la vie  de  Fehd?
R) la chanson  et la musique ont  toujours fait partie de ma vie.

Q) quels  sont  les  acteurs qui ont marqué  vos débuts ?
R) j’ai toujours été  fasciné  par  Al Pacino, Robert de Niro, Harvey Keitel.
Côté marocain  feu Hassan Skalli. Il y a  aussi  Majd, Mohamed  Miftah, Bastaoui et je suis fasciné par la manière  dont  Driss Rhoukhe gère sa carrière.

Q) donc  voir les autres  vous apprend ?
R) bien sûr voir, si on le fait  comme il faut, c’est apprendre des  qualités   comme  des défauts  des  autres.

Q) vous avez travaillé avec   plusieurs réalisateurs, qu’est ce qui vous plait chez un réalisateur? Ou comment voyez-vous le réalisateur idéal
R) le réalisateur idéal est pour moi un réalisateur qui aime son comédien, qui est proche de lui .un acteur est fragile, il a toujours besoin d'être rassuré, de lui dire qu'il est loin de ce qui fait le plus peur a un comédien: le ridicule.
Les réalisateurs avec lesquels j'ai eu beaucoup de plaisir à travailler sont Lakhmari et achaour. Avec eux  on se sent en confiance, on les laisse faire, on a confiance en eux. Chez d'autres que je ne citerai pas j'ai eu du mal pendant le tournage à cause de ce manque d'amour si je peux m'exprimer ainsi.

J’ai contacté le réalisateur Nour eddine  Lakhmari qui a répondu à mes questions malgré ses multiples occupations en Italie.

Q) Comment trouvez-vous  l’acteur Fehd ?  Son jeu son style ?
R) Fehd a commencé avec moi à elkadia  il est ambitieux, il peut jouer tous les rôles du concierge au tueur en série.

Q) Qu’est ce qui vous  a poussé à donner  plus  d’importance  au rôle  du tueur  en série  dans   Elkadia   ?
R) J’ai  lu un article  sur  tel quel sur un tueur  en série et j’ai donné plus  d’importance  à ce rôle.

Q) Fehd  dit qu’il se plait à travailler avec  vous car vous respectez  les acteurs
R) C’est important de respecter les acteurs, afin de leur permettre d’être à l’aise en interprétant les rôles qu’ils doivent faire, donnant ainsi le maximum d’eux même.

Q) Y’a  t’il des précisions  que  vous voulez ajouter sur  Fehd  Benchemsi ?
R) Fehd est un acteur qui va de l’avant, il est toujours demandeur de challenge

Le réalisateur Si Mohamed Achouar a répondu à mes questions entre deux séances de tournage et une grande  fatigue.

Q) Fehd Benchemsi  vous a cité comme l'un des  réalisateurs  avec  qui  il aime  travailler, comment avez-vous  vu le style  de Fehd
R) Ce que j'aime le plus chez Fehd en tant que comédien, c'est son côté naturel
et ça c'est une qualité énorme chez un comédien, jouer sans en avoir l'air.

Q) comment  trouvez vous les rôles qu’interprète Fehd Benchemsi ?
R) Fehd est au début de sa carrière au cinéma en tant que comédien.. Tous les rôles qu'il a fait jusqu'à aujourd'hui ne feront que le forger en tant qu'acteur professionnel qui a du potentiel et beaucoup de talent

Q)le réalisateur est  le maître qui dirige  donne  des  instructions ,mais selon  Fehd vous laissez un peu de liberté pour chaque  acteur,pour  ajouter une touche personnel.
R) je pense que la liberté qu'un réalisateur donne au comédien, ne fait que renforcer le côté naturel dans son jeu maintenant il y a d'autres réalisateurs qui aiment tout dire ,tout maîtriser. 
Q) y'a  t'il  une anecdote que  vous  voudriez raconter  sur Fehd un truc marrant au tournage
R) un jour on devait tourner avec un ami en commun Yassine Marrocu
: Yassine jouait le rôle du fou du village qui ne parle qu'en italien Fehd a piqué un fou rire qui a duré toute la séquence pendant 3 heures Yassine le faisait rire et c'était impossible de tourner avec Fehd, finalement j'ai décide qu'on allait intégrer le rire dans son jeu, sinon on serait encore aujourd'hui à Bouskoura ceci dit, Yassine était très fort aussi au niveau du jeu Fehd en pleurait de rire.

Q) y a t il un truc  que vous voudriez ajouter sur Fehd  l'acteur ou la personne
R) juste que c'est un acteur formidable, qui a tout l'avenir devant lui et qu'humainement, c'est un vrai bonbon..a consommer avec modération.....

Aux dernières nouvelles  Fehd Benchemsi vient de  finir deux tournages en ce mois de ramadan.
Le premier, un court métrage d'alexie Caro : Killing me softly
Le deuxième, une série de Yassine Fennane : Robio.
Fehd est un acteur qui mérite déjà le succès  qui arrive, combiné avec  de bons réalisateurs je vous laisse imaginer le résultat.

Aziza Laayouni le label de radio2M

anim_s4


Cette voix  qui nous accompagne sur  les ondes  de  radio 2m  une grande partie de la journée, douce  chaude et rassurante.
Cette voix appartient à aziza laayouni , elle a accepté avec   gentillesse  de   répondre à mes questions.
Q) chère aziza, bonjour je ne sais pas  si je dois privilégier  l’honneur ou le bonheur que je ressens en faisant cette interview. En tous cas merci  de  vôtre gentillesse.
Pouvez  vous nous parlez de  vos études et vos débuts ?

R) cursus normal,  Après le bac, j'ai rejoint la faculté de droit de Casablanca et j'ai fait trois ans de droit en français, puis j'ai viré de 180° pour entrer à l'école sup des beaux arts, et c'est là où j'ai fait mon entrée dans le monde des medias, pub, puis télé…et radio
(Tu imagines, deux domaines qui s'opposent totalement: le droit: rigide froid carré limité dur et l'art, tout le contraire: libre, beau, doux, créatif et innovant, illimité/ le droit et l'art: la raison et la folie J

Q) le métier était  un choix ou une coïncidence ?
R) une coïncidence bien choisieJ, j'y pensais déjà depuis un bout de temps, mais j'avais peur de ne pas être à la hauteur comme je n'avais jamais fait de formation radio auparavant, une fois dedans, j'ai bénéficié d'une bonne formation et d'un suivi de deux ans, pénible mais fructueux, maintenant, je me sens comme un poisson dans l'eau, même si j'ai plusieurs cordes à mon arc, j'ai l'impression que je ne sais faire que ça…

vous êtes mère de famille avec toutes les responsabilités que  cela implique .arrivez vous à facilement concilier entre boulot et foyer ?

R) je fais comme font toutes les mamans qui travaillent,  ma petite famille est le moteur de ma carrière, et ce n'est pas aussi dur qu'on l'imagine, on trouve toujours le moyen d'équilibrer même si mes enfants passent avant tout.

quels  sont vos  sentiments  alors que vous animez votre émission  dans  une  radio référence ?

R) Mon souci est d'abord d'être à la hauteur de la confiance qu'on m'a accordée, assurer au quotidien dans une radio "référence", quelque soient les circonstances…Je sais que je fais partie d'une des radios les plus convoitées au Maroc, je vois défiler des CV d'autres animateurs de la place.
Le fait d'animer quotidiennement mon émission est devenu une sorte de rituel, comme le café du matin…on s'habitue, on délimite son terrain, on s'efforce d'être là tous les jours, même en cas de maladie,  pas seulement parce qu'il faut être là et remplir sa tache, mais parce qu'on est passionné, on respecte ceux qui prennent la peine de nous écouter, et crois moi, ils nous le rendent bien.

comment trouvez-vous les auditeurs marocains ? à jour, sympa ?

R) Très sélectif, exigeant, encourageant, l'auditeur marocain n'aime pas la médiocrité, et ne prend pas tout ce qui s'offre à lui, ça c'est un fait.

pensez-vous faire une carrière dans la télé si l’occasion se présentait ?

R) La télé (entant qu'animatrice) n'a pas souvent fait partie de mes ambitions, je suis plus efficace derrière les coulisses, de plus, la télé ce n'est pas seulement les gens qu'on voit sur le petit écran, c'est tout un monde, d'énormes équipes, une vraie fourmilière. Ma tache à la télé est bien définie et me convient…cela dit, je suis quelqu'un d'ouvert, et si l'occasion se présente, je pourrais l'étudier sérieusement.

quels  sont vos passes temps  favoris ?

R) ça dépend de mon humeur, je dessine beaucoup et je fais même de la peinture, je lis, j'écris, je dors, je joue avec mes gosses, je traine dehors avec mon mari et je fais des virées avec mes copines, ou simplement je me fige devant une série, tout ce qu'il y a de plus simple…je ne me case jamais dans un prototype, je fais comme tout le monde et je diversifie mes choix, et c'est comme ça qu'on profite de la vie…

Q) si vous deviez  lire  un roman ou voir  un film  quel serait  votre  choix ?

R) je lis tout ce qui tombe entre mes mains, j'ai un penchant pour la littérature maghrébine en langue française, comme bahaa trabelsi, d'ailleurs j'attends avec impatience son prochain roman
Sinon, je lis tout, même un dictionnaire notamment celui des mythes et légendes, plus connu sous le nom de dictionnaire des symboles.
Quant aux films, eh bien, même si je n'ai pas toujours la patience ni le temps de me scotcher pendant plus d'une heure et demie devant un film, je regarde ceux dont on parle le plus, histoire d'être à jour, et y en a qui m'ont vraiment marquée.

Q) vous êtes une  animatrice  très  aimée  auprès des auditeurs, recevez vous  beaucoup de courrier ?

R)le courrier qu'on reçoit est une sorte de baromètre mais ça n'indique pas toujours le nombre de personnes qui nous écoutent, ça fait toujours plaisir de recevoir du courrier, d'ailleurs la première chose que je fais une fois au studio, c'est ouvrir ma boite mail, et la standardiste vient me voir tous les matins avec le sourire pour me dire que des auditeurs ont appelé pour demander après moi, et puis ça donne à toute l'équipe de la radio, la force de continuer..

Q) Quel est le secret de vôtre bonne humeur continuelle, malgré le fait  que la vie  n’est pas  toujours rose  pour tous le monde ?

R) Il n'y a pas de secret, je suis comme ça de nature, j'ai été une enfant joyeuse et gaie selon mes parents, j'ai aussi un petit grain de folie d'après mes amis,  et puis comment ne pas garder le sourire et la bonne humeur quand on a la chance d'exercer le métier qu'on aime, ce serait comme de l'ingratitude envers son destin…je ne fais que transmettre mon bonheur, spontanément.
J'ai aussi appris de mes formateurs comment mettre ma vie derrière mon dos une fois la porte du studio franchie.
Devant le micro les seuls personnes qui comptent ce sont les auditeurs, et mon devoir est de leur consacrer le temps de mon émission, et leur apporter, en plus des infos et de la musique, la bonne compagnie ,la bonne humeur quoi !.


Q) L'avenir?

R) J'espère que c'est une étape de ma carrière et que j'aurai vraiment fait partie des gens qui ont marqué ce domaine, le métier d'animateur est éphémère, à coté de ça je suis aussi voix off, et rédactrice de bandes annonces et c'est également un métier à part, que j'affectionne particulièrement, j'assure depuis quelques années la promotion des grands événements de la chaîne, et j'ai beaucoup appris durant ce parcours.
Mon rêve est de transmettre tout ça à d'autres, enseigner ce qu'on ne peut apprendre ni dans des écoles de journalisme ni ailleurs…encore faut il trouver les personnes adéquates qui ont la culture, le don et la passion.
C'est un métier méconnu chez nous mais extrêmement important, la bande annonce est la vitrine d'une chaine de télé, et sa force réside dans le fait de persuader le téléspectateur de consacrer du temps et de se libérer pour regarder un produit.
Il faut être convainquant, trouver le bon texte et la voix pour le dire, et non le lire.
A coté de çà, je suis également une des voix référence dans la pub, c'est aussi un domaine magnifique duquel j'ai énormément appris, on appelle les voix off à l'étranger, des comédiens, et c'est vrai.
Au Maroc, les voix de la pub sont comptées sur les bouts des doigts, un magnifique domaine, on y rencontre beaucoup de monde, et surtout, on entraine sa voix  .

Posté par marokina à 01:33 - la radio - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
 
Paperblog