mon maroc

actualité des médias au Maroc

08 novembre 2008

Aziza Laayouni le label de radio2M

anim_s4


Cette voix  qui nous accompagne sur  les ondes  de  radio 2m  une grande partie de la journée, douce  chaude et rassurante.
Cette voix appartient à aziza laayouni , elle a accepté avec   gentillesse  de   répondre à mes questions.
Q) chère aziza, bonjour je ne sais pas  si je dois privilégier  l’honneur ou le bonheur que je ressens en faisant cette interview. En tous cas merci  de  vôtre gentillesse.
Pouvez  vous nous parlez de  vos études et vos débuts ?

R) cursus normal,  Après le bac, j'ai rejoint la faculté de droit de Casablanca et j'ai fait trois ans de droit en français, puis j'ai viré de 180° pour entrer à l'école sup des beaux arts, et c'est là où j'ai fait mon entrée dans le monde des medias, pub, puis télé…et radio
(Tu imagines, deux domaines qui s'opposent totalement: le droit: rigide froid carré limité dur et l'art, tout le contraire: libre, beau, doux, créatif et innovant, illimité/ le droit et l'art: la raison et la folie J

Q) le métier était  un choix ou une coïncidence ?
R) une coïncidence bien choisieJ, j'y pensais déjà depuis un bout de temps, mais j'avais peur de ne pas être à la hauteur comme je n'avais jamais fait de formation radio auparavant, une fois dedans, j'ai bénéficié d'une bonne formation et d'un suivi de deux ans, pénible mais fructueux, maintenant, je me sens comme un poisson dans l'eau, même si j'ai plusieurs cordes à mon arc, j'ai l'impression que je ne sais faire que ça…

vous êtes mère de famille avec toutes les responsabilités que  cela implique .arrivez vous à facilement concilier entre boulot et foyer ?

R) je fais comme font toutes les mamans qui travaillent,  ma petite famille est le moteur de ma carrière, et ce n'est pas aussi dur qu'on l'imagine, on trouve toujours le moyen d'équilibrer même si mes enfants passent avant tout.

quels  sont vos  sentiments  alors que vous animez votre émission  dans  une  radio référence ?

R) Mon souci est d'abord d'être à la hauteur de la confiance qu'on m'a accordée, assurer au quotidien dans une radio "référence", quelque soient les circonstances…Je sais que je fais partie d'une des radios les plus convoitées au Maroc, je vois défiler des CV d'autres animateurs de la place.
Le fait d'animer quotidiennement mon émission est devenu une sorte de rituel, comme le café du matin…on s'habitue, on délimite son terrain, on s'efforce d'être là tous les jours, même en cas de maladie,  pas seulement parce qu'il faut être là et remplir sa tache, mais parce qu'on est passionné, on respecte ceux qui prennent la peine de nous écouter, et crois moi, ils nous le rendent bien.

comment trouvez-vous les auditeurs marocains ? à jour, sympa ?

R) Très sélectif, exigeant, encourageant, l'auditeur marocain n'aime pas la médiocrité, et ne prend pas tout ce qui s'offre à lui, ça c'est un fait.

pensez-vous faire une carrière dans la télé si l’occasion se présentait ?

R) La télé (entant qu'animatrice) n'a pas souvent fait partie de mes ambitions, je suis plus efficace derrière les coulisses, de plus, la télé ce n'est pas seulement les gens qu'on voit sur le petit écran, c'est tout un monde, d'énormes équipes, une vraie fourmilière. Ma tache à la télé est bien définie et me convient…cela dit, je suis quelqu'un d'ouvert, et si l'occasion se présente, je pourrais l'étudier sérieusement.

quels  sont vos passes temps  favoris ?

R) ça dépend de mon humeur, je dessine beaucoup et je fais même de la peinture, je lis, j'écris, je dors, je joue avec mes gosses, je traine dehors avec mon mari et je fais des virées avec mes copines, ou simplement je me fige devant une série, tout ce qu'il y a de plus simple…je ne me case jamais dans un prototype, je fais comme tout le monde et je diversifie mes choix, et c'est comme ça qu'on profite de la vie…

Q) si vous deviez  lire  un roman ou voir  un film  quel serait  votre  choix ?

R) je lis tout ce qui tombe entre mes mains, j'ai un penchant pour la littérature maghrébine en langue française, comme bahaa trabelsi, d'ailleurs j'attends avec impatience son prochain roman
Sinon, je lis tout, même un dictionnaire notamment celui des mythes et légendes, plus connu sous le nom de dictionnaire des symboles.
Quant aux films, eh bien, même si je n'ai pas toujours la patience ni le temps de me scotcher pendant plus d'une heure et demie devant un film, je regarde ceux dont on parle le plus, histoire d'être à jour, et y en a qui m'ont vraiment marquée.

Q) vous êtes une  animatrice  très  aimée  auprès des auditeurs, recevez vous  beaucoup de courrier ?

R)le courrier qu'on reçoit est une sorte de baromètre mais ça n'indique pas toujours le nombre de personnes qui nous écoutent, ça fait toujours plaisir de recevoir du courrier, d'ailleurs la première chose que je fais une fois au studio, c'est ouvrir ma boite mail, et la standardiste vient me voir tous les matins avec le sourire pour me dire que des auditeurs ont appelé pour demander après moi, et puis ça donne à toute l'équipe de la radio, la force de continuer..

Q) Quel est le secret de vôtre bonne humeur continuelle, malgré le fait  que la vie  n’est pas  toujours rose  pour tous le monde ?

R) Il n'y a pas de secret, je suis comme ça de nature, j'ai été une enfant joyeuse et gaie selon mes parents, j'ai aussi un petit grain de folie d'après mes amis,  et puis comment ne pas garder le sourire et la bonne humeur quand on a la chance d'exercer le métier qu'on aime, ce serait comme de l'ingratitude envers son destin…je ne fais que transmettre mon bonheur, spontanément.
J'ai aussi appris de mes formateurs comment mettre ma vie derrière mon dos une fois la porte du studio franchie.
Devant le micro les seuls personnes qui comptent ce sont les auditeurs, et mon devoir est de leur consacrer le temps de mon émission, et leur apporter, en plus des infos et de la musique, la bonne compagnie ,la bonne humeur quoi !.


Q) L'avenir?

R) J'espère que c'est une étape de ma carrière et que j'aurai vraiment fait partie des gens qui ont marqué ce domaine, le métier d'animateur est éphémère, à coté de ça je suis aussi voix off, et rédactrice de bandes annonces et c'est également un métier à part, que j'affectionne particulièrement, j'assure depuis quelques années la promotion des grands événements de la chaîne, et j'ai beaucoup appris durant ce parcours.
Mon rêve est de transmettre tout ça à d'autres, enseigner ce qu'on ne peut apprendre ni dans des écoles de journalisme ni ailleurs…encore faut il trouver les personnes adéquates qui ont la culture, le don et la passion.
C'est un métier méconnu chez nous mais extrêmement important, la bande annonce est la vitrine d'une chaine de télé, et sa force réside dans le fait de persuader le téléspectateur de consacrer du temps et de se libérer pour regarder un produit.
Il faut être convainquant, trouver le bon texte et la voix pour le dire, et non le lire.
A coté de çà, je suis également une des voix référence dans la pub, c'est aussi un domaine magnifique duquel j'ai énormément appris, on appelle les voix off à l'étranger, des comédiens, et c'est vrai.
Au Maroc, les voix de la pub sont comptées sur les bouts des doigts, un magnifique domaine, on y rencontre beaucoup de monde, et surtout, on entraine sa voix  .

Posté par marokina à 01:33 - la radio - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires

Poster un commentaire